Restaurant Le Bougnat à Dives-sur-Mer, retour aux années 30 !

  •  
  •  
  •  
  •  

Le-Bougnat-intérieur

Bienvenue « Chez le Bougnat », un restaurant de la Côte Fleurie qui vous transporte dans une brocante aux multiples objets des années 30. Amateurs de cuisine traditionnelle, vous avez poussé la bonne porte !

La première fois que je suis passée devant le Bougnat, j’ai été très intriguée en apercevant le décor à travers la porte d’entrée : est-ce un restaurant resté « dans son jus », est-ce juste un restaurant qui affiche un décor thématique mais sans les produits qui vont avec ? Je suis donc allée consulter quelques avis clients sur le web qui m’ont donné largement envie de tester.

Le-Bougnat-façade

Ayant habité quelque temps dans la ville voisine d’Houlgate, Dives-sur-Mer est un lieu cher à mes yeux et venir au Bougnat pour partager un bon moment entre amis ou en famille est toujours très plaisant. C’est également l’endroit idéal pour faire découvrir les spécialités de la région à des non-normands.

 

Un repas terroir et du fait maison

A chaque venue, je me suis toujours laissée tenter par le menu. Le choix est important (menu ou carte), mais c’est du fait maison et le menu intègre des propositions du marché (3 entrées, 3 plats), ce qui garantit des ingrédients du jour.

Les produits sont frais, la cuisine faite maison. Le chef joue clairement la carte de la tradition, avec une bonne partie des plats d’inspiration normande.

Il faut dire que tous ces excellents produits sont à portée de main du restaurant. Pour ne citer qu’eux : les produits de la mer que l’on peut aller chercher le matin à la « halle à poissons » sur le port de Dives-sur-Mer, les nombreux producteurs de qualité du Pays d’Auge (éleveurs, fromagers, produits de la pomme…), sans compter les vivants marchés des alentours… Malheureusement peu de restaurateurs jouent la carte qualité en bord de mer…

trophée

Au menu pour nous :

En entrée, j’ai choisi le Papet du Bougnat. C’est un saucisson chaud traditionnel, aux pistaches. Il est servi en tranches sur un excellent lit de fondue de poireaux et purée de pommes de terre, et agrémenté de quelques feuilles de salade. Un vrai délice servi sur un jus de viande. Ca vaut le détour !

Papet du Bougnat

 

Nous avons également testé l’entrée du marché : un tartare d’avocat, tomates, ciboulette et ses tranches de faux filet. Bien plus léger et frais en cette soirée estivale.

20150809_202416

 

J’ai enfin changé d’entrée car jusqu’alors, j’avais toujours choisi l’œuf cocotte au foie gras en brioche.. également un délice bien copieux. Un peu déçue cependant qu’il faille débourser 2€ de plus sur le menu, qui récemment augmenté d’1€…

oeuf cocotte ©DR

œuf cocotte au foie gras en brioche ©DR

 

Nous avons poursuivi par un des plats du marché, la poularde à la normande. C’est servi dans un vraie cocotte en fonte Staub noire (made in France !), j’adore ! Le plat est bien crémeux, plusieurs morceaux de viande sont tenus bien au chaud accompagnés de petites carottes. Un serveur nous a également apporté une belle assiette de purée maison bien dense qui comportait de nombreux morceaux, comme je l’aime.

Poularde normande

 

Purée maison

 

Nous avons également pris le célèbre bœuf de 72 heures. Il s’agit d’une cuisson à feu doux pendant 72h. Il est également accompagné de la bonne purée maison du Bougnat. Malheureusement le jus de viande est bon, mais pas suffisant à notre goût car la viande est un peu sèche. Heureusement, il nous restait l’excellente sauce crémeuse de la poularde… (nous n’allions pas gâcher ça ;-) !)

Boeuf de 72h

 

Vient ensuite le plateau de fromages normands affinés AOP : camembert, livarot, pavé d’Auge et bûchette de chèvre cendrée pour ce soir. Ils ont du goût, je vous l’assure !

fromages normands

 

Pour le dessert, j’ai ensuite opté pour « La première tarte aux reines-claudes ». Une bonne pâte sablée, recouverte d’une préparation à l’amande et de belles reines-claudes. Le tout accompagné d’une quenelle de glace à l’amande ! Miam !

tarte aux reines-claudes

Zut, d’habitude, on a le droit à un petit calva pour finir, mais pas ce soir…! (Ca participe à la digestion, non ? ;-))

 

Ambiance

décor-BougnatLe restaurant s’est installé dans une ancienne quincaillerie au cœur du village historique de Dives. Vieilles affiches aux murs, objets chinés, plaques émaillées, trophées, médailles de charcuterie, mobiles d’avions,… Le décor est planté !

L’accueil est très sympathique, en revanche lors de ma dernière venue, notre serveuse ne semblait pas très expérimentée. Je commande du cidre brut fermier (1 seul présent sur la carte) et elle me répond « lequel pour que je note sur ma caisse ? »

Nous étions au rez-de-chaussée et la salle était très bruyante, ce qui n’était pas forcément dû aux clients, mais davantage au service. Des pièces de vaisselle ont été cassées à trois reprises près de nous, des sacs de couverts renversés dans des seaux sans aucune attention,… Dommage. Auparavant, j’avais toujours déjeuné en mezzanine et l’ambiance y semble plus agréable.

 

La vaisselle est très jolie, à l’ancienne (cocottes en fonte, belles assiettes Villeroy Boch,…).

 

Tips

  • Réservez !
  • C’est un restaurant où il faut aller en ayant une grande faim : c’est ultra copieux !
  • Restaurant sur 2 étages : rdc et mezzanine + petite terrasse dans la rue en été.
  • Ne ratez pas l’authentique passe-plat qui permet de servir les assiettes bien chaudes en mezzanine
  • les plats sont à emporter
  • petite boutique de produits du terroir (terrines, soupes,…)
  • A faire en famille ou entre amis

décor-bougnat

 

Fourchette (de prix)

  • Menu du soir à 28.50€ comprenant entrée, plat, fromage et dessert
  • Cidre à 11,50€

 

Où ?

  • 27 rue Gaston Manneville à Dives-sur-Mer (Calvados)
  • Au cœur du village historique
  • Site web du Bougnat

 

A la sortie du restaurant, une promenade s’impose…

Non seulement parce que vous avez bien mangé, mais aussi pour la qualité de la visite ! Dives-sur-Mer a un riche passé puisque le célèbre Guillaume le Conquérant est parti à la conquête de l’Angleterre du port de Dives en 1066 avec 8 000 compagnons.

  • Allez jusqu’à l’église du XIème siècle construite grâce aux dons de Guillaume. Elle mélange style roman et gothique, c’est un édifice magnifique.

eglise

  • Marchez jusqu’aux halles médiévales à l’imposante charpente de chêne où se tient depuis plus de 6 siècles le marché de la ville. Sur la place, vous découvrirez le Manoir du Bois Hibout, maison de maître en pierres du XVIIème siècle. (Je vous conseille de faire un détour par la Cave de l’Abbaye située dans le manoir, où vous trouverez une belle offre de calvados et des conseils attentionnés.)

 

  • Rentrez dans le village d’art, ancien relais de poste où sont installés office de tourisme, artisans et antiquaires. Au XIXème  siècle, avec la mode des bains de mer, l’auberge a été transformée dans un style médiéval normand : des colombages, sculptures en bois et en pierres ou encore épis de faîtage.
DIVES SUR MER

©Calvados Tourisme

  • Enfin, à une quinzaine de minutes à pieds, vous pouvez vous diriger vers les ports. Vous y trouverez la Halle aux poissons dont j’ai parlé plus tôt (ouverte seulement le matin).

halle aux poissons - Diives sur Mer

Bateaux de pêche - Dives sur Mer

  • Vous pourrez également vous balader dans le nouveau port de plaisance de Port Guillaume aux nombreuses résidences de tourisme.

Port Guillaume

  • Dans Port Guillaume, vous pourrez traverser l’embouchure de la Dives par une passerelle de bois. Vous rejoindrez alors la plage ou vous vous promènerez sur les dunes de la pointe de Cabourg qui offrent une vue imprenable sur la mer, la station d’Houlgate et ses kite-surfeurs.
Estuaire de la Dives

Estuaire de la Dives

Zone de mouillage dans l'estuaire

Zone de mouillage dans l’estuaire

Dune de la Pointe de Cabourg

Dune de la Pointe de Cabourg

 

Prochain restaurant que j’aimerais découvrir : Le Baligan, restaurant spécialisé dans le poisson et les fruits de mer à Cabourg, dont le chef est François Teissonnière.

C’est seulement en préparant cet article que j’ai découvert qu’il a créé le Bougnat, accompagné en cuisine du chef Laurent Bellée. Le Bougnat a été repris en 2015 par Laurent Aknin et Laurent Bellée y exerce toujours.

Et vous, quel est votre plat favori au Bougnat ?

Ou quelle est votre meilleure adresse sur la Côte Fleurie ?


  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

+ 21 = 25